La philo de Lau

Comment rendre une nuit d’insomnie utile… ou pas!

insomnie

 

Avez-vous déjà souffert d‘insomnie? Vous pensez être fatigué mais une fois au lit, pas moyen de vous endormir! Et plus les heures passent, plus vous vous sentez stressé à l’idée de voir le jour se lever et vos heures de sommeil diminuer…

C’est ce qu’il m’est arrivé cette nuit.

Je me suis donc dit qu’il fallait que je suive le rythme aléatoire de mon corps et à 5h je me suis levée sans avoir fermé l’oeil une minute.

Je suis d’abord allée sur ma terrasse avec un café -au point où j’en étais de toute façon- et je me suis surprise à philosopher…

A ma droite il faisait nuit, pleine lune, à ma gauche le jour se levait. Le sol était encore chaud de la journée caniculaire de la veille, sous mes pieds nus. Il faisait très doux et les oiseaux chantaient.

J’ai donc décidé d’aller me promener pour voir le soleil se lever et me connecter, sans doute, à un moment magique et divin. Cet état de veille devait certainement avoir un but spirituel. Dans mon élan de poésie, en me promenant, j’arrachais les bouts de blé avec mes doigts, telle Amélie Poulain et ses petits plaisirs. Mais j’ai senti une matière collante sur ma main provenant de l’un de ces blés de bord de route. Je n’ai pas voulu réfléchir à savoir ce qu’était cette chose visqueuse. Moment bof…

Je me suis alors assise dans un parc, pensant méditer. Mais après cinq minutes, je me sentais crevée et hors du temps. Comme si j’avais fait la fête toute la nuit. Rien de transcendant.

Bon, le message divin doit surement être sur ma terrasse! En rentrant, j’ai croisé quelques voitures. Je me demandais si tous ces gens faisaient aussi des insomnies et si pas, où allaient-ils et pourquoi? Depuis combien de temps étaient-ils réveillés et avaient-ils même dormi?

Assise sur ma terrasse, je me suis demandé pour la première fois de ma vie à quelle heure le soleil se levait? Il faisait déjà si clair! Peut-être qu’il est déjà levé mais que je ne le vois pas. Grand moment philosophique!

J’ai aussi philosophé sur cette énergie qui me tenait éveillée depuis toutes ces heures. Peut-être que je suis devenue une superwoman en super santé qui n’a plus besoin de sommeil. Ou alors, au contraire, je suis tellement mal que je n’en dors pas et je suis dans le déni total! L’angoisse.

Puis j’ai eu ma révélation divine: écrire un article qui ne sert à rien sur l’insomnie! Aaaaalléluia (j’entendis à cet instant le chant des anges. La fatigue sans doute…)

Et me voilà avec vous, qui avez sans doute déjà bien dormi en lisant cet article. Ou pas.

Il est 6h30. J’ai vécu cette nuit au ralenti et en pleine conscience. Et grâce à vous, quelque part, je ne me suis pas sentie seule et inutile puisque vous me lisez.

La magie est peut-être simplement là en fait… prendre la vie comme elle vient…

Je suis contente d’avoir pu vous partager les pensées profondes d’une insomniaque et si, par « hasard », vous vous ennuyez cette nuit, laissez-moi vos commentaires et poésies…

Bonne nuit!

 

5 reflexions sur “Comment rendre une nuit d’insomnie utile… ou pas!

  1. Étienne

    moi aussi ça m’arrivait souvent les moments d’insomnie. Au début on trouve ça chiant de vivre ainsi, mais on remarque que cest surement pour nous faire comprendre dekoi. Sortir dehors voir la nuit, voir la beauté du matin et apprécié tout ce que tu voie. Depuis mes insomnie, par fois je fais des nuits blanches je me promène a montreal et je retourne chez nous par le pont pour retourné a longueil, on voiit toute la beauté. C’est encore mieux avec un ami, car on peut philosopher. Souvent j’écris et ça donne des bons rap! Voici un début de mon rap :

    C’est lors de ce voyage vers les étoiles// que j’ai plané plus haut qu’les Aurores boréales// Mes souvenirs, Mes rêves, on pris tout un sens// comme l’allumette brûler et enflammer par l’essence// j’ai compris la superficialité de mes buts// l’ampleur de mes actes qui peuvent être cru// c’est au delà de mes pensée que je les vue// elles étaient si envoûtantes et si facile d’accès// qu’elles étaient planté la devant moi et me regardaient// est ce que je devrais les accepter ou pas// c’est un combat intérieur et contre la loi// au fond de moi j suis hors de la loi// mais devant la société j’t’un gars sortie du bois//

    1. admin Auteur de l'article

      Bonsoir Etienne,

      Comme quoi les insomnies sont créatives… Merci pour ton partage de rap et… bonne nuit! 🙂

      Laurence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :