La philo de Lau

Le top 10 des « rabat-joie »

023_14-11-20-LaurenceDegey

 

Le rabat-joie, c’est celui ou celle qui va te casser dans ton euphorie ou te ramener à terre quand tu t’emportes dans une joie trop spontanée. Ce sont souvent des personnes toxiques dont il vaut mieux se passer mais ce sont aussi certains de nos amis, des personnes qui ont d’autres qualités que la joie de vivre innée et avec qui tu passes malgré tout de bons moments. Et si on est vraiment honnête, ne seraient-ce pas nos propres caractéristiques dans certains cas…?

 

Voici quelques profils types:

 

1. Le terre à terre

 

D’humeur stable et régulière, le terre-à-terre voit le côté pratique et fonctionnel des choses. Il philosophe rarement et se sent déstabilisé face à ton imagination débordante.

Pendant que tu t’extasies devant un beau paysage, il remarque le retour en force des taupes cette année. Lorsque tu lui parles de tes nombreux projets, il te rappelle que c’est la crise, que tu n’as plus 7 ans et que la vie est une lutte. Tu veux un chien, il ne veux pas passer son temps à aspirer les poils. Tu aimes les chats, il trouve qu’ils sont opportunistes et trop indépendants. Tu aimerais arrêter de fumer, il te dit qu’il faut bien mourir de quelque chose. Tu fumes et l’assumes, il te sort les dernières statistiques de morts dues au tabac.

2. La copine « toujours belle »

 

C’est ta meilleure amie, tu l’aimes, elle est belle et elle t’énerve.

Il est 20h. Vous avez rendez-vous à 22h pour une petite sortie entre filles. L’occasion d’attirer les regards et plus si affinités. Tu prends un bain, tu t’épiles et décolores ton duvet labial. Gommage anti-comédons, masque anti-ride, crème anti-rougeur (ta peau de merde est rouge à cause du gommage!). Base anti-cerne, crème anti-cicatrice d’acné, fond de teint, blush, fard à paupière, crayon, eye-liner et une touche d’anti-cerne sur ton bouton de fièvre naissant. Push-up pour ta poitrine menue, bas anti-varice et effet « ventre plat », talons inconfortables pour « personnes de petite taille ». En t’habillant, tu as fait couler ton maquilllage. Retouche. Gel, laques, effet coiffé-décoiffé hyper sophistiqué.

Te voilà fin prête pour votre rendez-vous. Elle arrive, les cheveux lâchés, un jeans troué, pas maquillée.

Avec son air désinvolte, elle te sort: « Olala, j’ai pas eu le temps de me changer et mes cheveux sont super gras! »

Ha bon, ça c’est de cheveux gras? Toi, quand tu as les cheveux gras, ils sont VRAIMENT gras! Et… ils tiennent dans toutes les positions que tu leur donnes!!! Non mais alloooo, quoi!!

Elle est superbe, tu la détestes.

3. La nouvelle belle-mère

 

Tu as rencontré l’homme ou la femme de ta vie. Le moment fatidique de la rencontre avec belle-maman est là. C’est bel et bien officiel entre vous!

Rendez-vous ce dimanche après-midi pour la tarte au sucre que tu détestes tant. « Je suis pas très sucré ». Mais tu vas faire un effort. Après tout, ta vie conjugale se trouve entre les mains de cette horrible tarte au sucre dégoulinante.

Tu prépares le terrain, t’informes au sujet des « us et coutumes » de la famille afin de pouvoir t’adapter un minimum.

Arrivée chez les beaux-parents. Elle te scrute, te juge, tu souris bêtement.

« MMMMMh, délicieuse votre tarte au sucre! Ha bon, c’est du cheesecake?! »

Elle te pose quelques questions sur ta vie. Tu es artiste, tu comptes peut-être reprendre des études mais tu sais pas encore quoi ni quand, tes parents ont toujours baroudé et sont divorcés aujourd’hui. Tu aimes la vie, les gens et leur fils ou fille.

Elle te fait le tableau de leur dur labeur pour en arriver là où ils sont aujourd’hui: le travail et la famille avant tout. lls ont dédié leur vie à leur unique enfant, veulent au moins deux petits-enfants et vivre en communauté familiale jusqu’à leur mort. Elle t’explique en long et en large qu’il faut ne faut pas être égoïste dans la vie, mettre ses priorités et surtout faire passer son époux(se) et famille avant soi.

4. La pro-bio-végétarienne

 

Elle fait du yoga, mange des graines germées à longueur de journée, travaille pour une association de défense des coccinelles et se déplace en tandem avec son mari.

Elle s’empresse de t’énumérer les additifs et colorants qui se trouvent dans le soda que tu savoures avec passion.

Au resto, elle te raconte comment ton steak vivait avant de se trouver dans ton assiette et les tortures qu’il a enduré pour satisfaire ton égoïsme carnivore.

Quand tu lui montres tes nouvelles chaussures, elle te parle des petits vietnamiens sous payés qui ont créé ta basket alors qu’eux-même marchent à pieds-nus.

5. Le narcissique

 

Il ne parle que de lui, n’aime que lui, ne voit que lui.

Tu lui racontes tes problèmes de couple, il te rassure en te proposant de passer plus de temps avec lui.

Tu pleures sur ta perte d’emploi, il veut en profiter pour créer un business dans son domaine avec toi.

Tu lui expliques les progrès de ton enfant à l’école, il te sort le diplôme de réussite avec félicitations du jury du sien.

Tu lui fais part de tes problèmes d’argent, il te raconte ses dernières vacances en « all-in » aux Bahamas.

Tu lui parles de toi, il parle de lui. Tu lui parles de lui, il parle de lui.

6. L’enfant de « l’autre »

 

Un enfant c’est mignon et ça fait des beaux dessins. Sauf que…

Quand il t’aime pas, parce que tu lui voles son papa ou sa maman, il te le fait bien comprendre: « Ma maman elle est toujours amoureuse de mon papa. Et de toute façon je sais qu’il vont se remettre ensemble »

Constructif en début de relation de couple, surtout que le « dit » papa a quitté sa femme pour toi, qu’il a bien sûr trompée, avec toi (uniquement, évidemment!). Une relation parfumée de jalousie que l’enfant vient attiser…

On a aussi beau dire ce qu’on veut, l’amour se construit, même pour l’enfant de quelqu’un d’autre…

« Tu peux dire à ton fils d’éviter de lancer des boulettes de purée dans mon brushing à 85 euros, stp! »

Et construire un couple recomposé demande… de la composition, dès la première gorgée de café, de grand matin…

« Dis madame, pourquoi tu as crié hier soir? Papa t’as fait mal? »

La prochaine foi,  moins expressive tu seras…!

7. Celui qui n’aime pas les gens

 

Pour lui, les gens sont cons, égoïstes et malsains. Il a un côté terre-à-terre mais en plus prononcé.

Tu es effarée par la chute du Worldtrade Centre du 11 septembre: « Les américains ont eu ce qu’ils méritent. »

Tu t’émerveilles devant un enfant: « Avec l’avenir qui nous attend, je ne vois pas pourquoi on fait encore des gosses. »

Tu veux partir en vacances au Maroc: « On va t’emmerder à tous les coins de rue. »

Tu chantes, danses et parles fort: « Moi, je ne supporte pas les gens qui parlent fort et se font sans cesse remarquer. »

8. L’animal de compagnie

 

Mignon, attendrissant ou effrayant, l’animal de compagnie ne laisse pas indifférent. Trop présent, il est envahissant. Trop absent, il laisse un impression d’abandon, sur laquelle, bizarrement, on jugera la relation à l’autre.

« Tu vois, tu t’en fous de tout et tout le monde! Même le chien se sent abandonné, ça se voit! »

L’animal de compagnie peut être un vrai rabat-joie à part entière, voir carrément un sujet de dispute.

« Quand je te demande des gratouilles tu ne veux jamais, par contre pour en faire au chat, pas de problème! »

Moment d’intimité, baisers langoureux, corps nus…

« Comment tu fais pour me lécher l’oreille et le pied en même temps? »

Après une première nuit…

« Mon pittbul a passé la journée à renifler la place où tu as dormi. Ceci dit, c’est normal, d’habitude c’est lui qui dort là. Il a déchiqueté ton coussin, c’est marrant, il n’a jamais fait ça avant! »

L’amour peut être carrément relativisé pour des trucs comme ça!

« Heu, je sais pas si on est vraiment faits l’un pour l’autre quand on y pense bien… C’est vrai, tu aimes le chocolat et moi pas! Allez! Bonne continuation. Salut! »

9. Le petit diable intérieur

 

Il fait partie de toi. Il te voit échouer là où tu penses pouvoir réussir. C’est un autodestructeur intérieur qui rassemble les caractéristiques de tous les rabat-joie cités plus haut.

Tu veux entreprendre un projet, il pèse le contre et le contre. Tu es amoureux(se), il cherche la faille. Tu veux te prendre en main, il préfère reporter à demain. Tu es heureux, La roue tourne, ça ne peut pas durer. Tu as des opportunités, c’est de la chance. Tu as des malheurs, c’est normal.

10. Le vrai rabat-joie

 

C’est toi. Avec les autres. Avec le petit diable intérieur. Dire non. Faire le tri dans tes « amis ». Avancer envers et contre tout. Croire en toi. Rire quand il pleut. Pleurer quand il faut. Avoir pleins de « vrais » amis. Oser être seul. Oser tout court. Aimer les gens. Pas tous. Dépasser ses limites. Les connaître aussi. Douter et avancer. Tomber et se relever. Vivre. Aujourd’hui…

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :